Questions fréquentes sur le programme Mindful Self-Compassion « MSC »

Qu’est-ce que l’auto-compassion ?

Kristin Neff, définit l’auto-compassion comme « la capacité d’accueillir sa propre souffrance avec chaleur, ouverture et intérêt ».

A qui s’adresse le programme Mindful Self-Compassion ?

Le programme Mindful Self-Compassion est adapté à toute personne intéressée par développer ses facultés de pleine conscience, d’auto-compassion et de compassion pour autrui. Il est tout public et s’adresse tout particulièrement aux personnes confrontées à la critique (ou l’exigence) qu’elle soit intérieure (auto-jugement, dévalorisation…) ou extérieure (personnes en contact avec certains publics  : personnel de santé, travailleurs sociaux, éducateurs, parents…).

Dois-je avoir une pratique de méditation avant de suivre le programme MSC ?

Aucune expérience préalable de méditation n’est nécessaire. Toutes les méditations sont guidées et l’approche est progressive. Le programme est adapté aux débutants comme aux personnes avec une pratique régulière de méditation. Si vous avez déjà participé à un programme MBSR ou MBCT, il constitue un approfondissement explicite de la faculté de compassion dont vous avez certainement fait l’expérience dans votre pratique. Il est parfois une première étape souhaitable avant de s’engager dans un cycle MBSR plus intensif sur le volet de l’entrainement de l’attention par des pratiques d’une durée plus longue. L’objectif principal du programme MSC est d’aider chacun à reconnaître quand il souffre et à répondre avec compassion dans la vie quotidienne.

Qui sont Kristin Neff et Christopher Germer, les concepteurs du programme MSC ?

Kristin D. Neff, PhD, est professeure agrégée en développement humain et en culture à l’Université du Texas à Austin. Reconnue comme l’une des principaux experts mondiaux sur l’auto-compassion, elle a été l’une des premières chercheuses à la définir et à la mesurer dans un contexte académique. En plus de ses recherches, elle a développé le programme Mindful Self-Compassion (MSC) en huit semaines pour enseigner les aptitudes à la compassion dans la vie quotidienne, co-créé avec son collègue, le Dr Chris Germer.  Le Dr Neff est l’auteur de « S’aimer : Comment se réconcilier avec soi-même » aux éditions Belfond.

Christopher K. Germer, PhD, est un psychologue clinicien pratiquant en libéral, spécialisé dans les interventions basées sur la pleine conscience, l’acceptation et la compassion. Il intègre les principes et les pratiques de la méditation dans la psychothérapie depuis 1978. Le Dr Germer est instructeur clinique en psychologie à la Harvard Medical School et membre fondateur de l’Institut pour la Méditation et la Psychotherapiee. Il donne des conférences sur la conscience et la compassion, est co-éditeur de « Mindfulness and Psychotherapy », et « Wisdom and Compassion in Psychotherapy », et auteur de « The Mindful Path to Self-Compassion ».

Y a-t-il des aspects religieux ou bouddhistes dans le programme MSC ?

Le programme MSC combine des pratiques traditionnelles de méditation de pleine conscience avec la recherche psychologique et scientifique contemporaine. Les exercices et les techniques enseignées le sont dans un cadre laïque et de manière empirique. La méditation est une pratique de sagesse qui a été explorée par de nombreuses civilisations. Alors que la méditation de pleine conscience prend ses origines dans la tradition bouddhiste, elle est maintenant une approche fondée sur des preuves largement disponible et enseigné dans une forme non confessionnelle dans de nombreux secteurs : entreprises, soins et santé, enseignement, etc.

Suis je obligé de m’assoir en tailleur par terre pour méditer ?

Lorsque les participants entendent qu’ils seront invités à apprendre et à pratiquer la méditation, certains craignent de devoir s’assoir en position de lotus sur le sol. Soyez rassuré, nous fournissons à chacun une chaise. Certaines personnes peuvent choisir de s’asseoir sur des coussins ou parfois même de s’allonger sur les tapis de yoga mis à disposition. Chacun en fonction de sa condition physique du moment est invité à trouver une posture confortable pendant les pratiques.

Que faire si je dois manquer une session ?

Le cycle est progressif, chaque session s’appuyant sur les précédentes. Afin d’obtenir le maximum de bénéfices du programme, vous êtes encouragés à vous inscrire à un moment où vous savez que vous serez en mesure d’assister à toutes les sessions. Malheureusement, nous ne permettons pas aux participants de se joindre à un autre groupe pour rattraper une session. Il est important de créer un lieu sûr pour le groupe pour apprendre et pratiquer l’auto-compassion. Si un participant entre dans une classe pour seulement une ou deux sessions, cela peut perturber le développement de l’intimité et la confiance entre les membres du groupe. Après chaque session, tout le monde reçoit un dossier pédagogique accompagné de ressources telles que des vidéos, des audios et des lectures. Ces contenus vous aideront à rattraper votre retard si vous devez manquer une classe.

Que dois je apporter aux sessions ?

Le cours comportant un certain nombre d’exercices de réflexion écrits, nous vous invitons à vous munir d’un stylo et d’un cahier. N’hésitez pas non plus à apporter de quoi vous hydrater (des tisanes et une bouilloire seront à disposition dans la salle), de vous munir de vêtements souples et confortables et enfin d’un esprit ouvert et curieux !
Si vous avez votre propre coussin de méditation ou tabouret et qu’il à votre préférence, n’hésitez pas à l’apporter. Tout ce qui vous aide à être aussi confortable que possible.

Pratiquez vous des tarifs réduits ou la gratuité ?

Nous n’avons pas de tarifs réduits prédéterminés compte tenu de la diversité des situations que nous rencontrons. Nous nous efforçons de rendre nos cycles accessibles à tous ceux qui sont intéressés sans que l’aspect financier soit un frein. Nous ferons de notre mieux pour répondre aux demandes en fonction de vos besoins par des conditions de paiement adaptées ou une réduction du coût si cela est nécessaire. Sachez que votre participation au tarif standard si vous êtes en mesure de le payer, nous permet d’offrir des bourses et des tarifs adaptés à d’autres personnes n’ayant pas de ressources suffisantes.

Quelles sont les différences entre le programme MBSR et programme MSC – Mindful Self-compassion ?

MBSR a pour but premier d’enseigner aux participants la manière d’intégrer et d’appliquer la Pleine Conscience (Mindfulness) dans leur vie. Pour cela, le focus est mis sur notre capacité à rester/revenir dans le moment présent sans juger notre expérience. Ceci se traduit notamment par un programme relativement intensif avec des pratiques quotidiennes d’une durée de 45 à 60 minutes par jour. Le programme propose également une exploration approfondie de la notion de stress, de la relation que nous entretenons avec et de la manière de mobiliser la pleine conscience dans ces situations. La bienveillance et la compassion sont des composantes inhérentes des pratiques de pleine conscience et émergent naturellement du fait de porter attention, moment après moment, sans jugement.

A la différence,  le programme MSC – Mindful Self-Compassion a pour but premier de permettre aux participants de mobiliser et développer leur capacité de bienveillance et de compassion et plus particulièrement l’auto-compassion. Cette faculté est le focus principal du programme MSC – Mindful Self-Compassion dont les fondations sont aussi les pratiques de pleine conscience. Le programme met ainsi l’accent sur des pratiques cultivant spécifiquement la bienveillance et la compassion. La durée des pratiques quotidiennes est de 15 à 20 minutes. Au cœur de l’exploration se trouvent les émotions notamment difficiles et le développement des ressources internes. Comme MBSR, MSC n’est pas une thérapie mais un programme éducatif, en général animé par deux enseignants.